Une lecture des Sonnets de Ted berrigan

La revue LIGNE 13, que j'anime avec Francis Cohen, est ces jours-ci l'invitée de Luc Bénazet à la librairie L'Odeur du book (60, rue Hermel, Paris 18ème). Nous avons sélectionné pour l'occasion une soixantaine de livres, qui composent actuellement la vitrine de la librairie.
Pour inaugurer cette vitrine, une soirée était organisée sur place le 18 novembre dernier. J'y ai lu les quatorze derniers poèmes d'un livre que j'aime tout particulièrement : Les Sonnets, de Ted Berrigan (traduits en français par Martin Richet et publiés voici quelques mois chez Joca Soria).
Des photos de la vitrine et les lectures de cette soirée sont disponibles sur Remue.net, auquel je renvoie. On peut se faire une idée, en coutant le son, des effets de refrain orchestrés par Berrigan dans ses sonnets. Je ne peux qu'encourager à la lecture de ce livre, que je considère comme un des plus forts, non seulement de la poésie américaine, mais de la poésie dans son ensemble.

Categories: Share